Actualités‎ > ‎

Lévothyrox : la colère s’est exprimée à REFFANNES

publié le 26 juin 2018 à 12:40 par Mairie de Reffannes


Delphine Batho, députée de la deuxième circonscription des Deux-Sèvres, avait organisé une réunion débat qui a eu lieu à la salle des fêtes de Reffannes, le vendredi 22 juin sur les causes et effets secondaires du Lévothyrox (NR du 21 juin).
Une initiative qui a permis, dans une salle bien trop petite pour l’événement, de réunir un public très concerné. Plus de 450 personnes ont assisté à l’exposé de Gérard Bapt, médecin conseil de l’association française des malades de la thyroïde, invité pour l’occasion. Ce spécialiste du risque sanitaire a fait un exposé très explicite et assez enflammé sur la mise en vente du nouveau Lévothyrox et de ses conséquences. Devant un public très attentif, il a su démontrer certains effets néfastes de ce médicament pour des patients et évoqué ses conditions actuelles de fabrication.
Lors du débat, de nombreuses personnes atteintes par des maux et parfois avec de sérieux malaises invalidant ont tenu à prendre la parole, afin de se faire entendre. Elles ont fait part de leur souffrance ou de leur handicap et aussi exprimé une certaine colère envers le laboratoire fabricant.
En France, entre 500.000 et 1 million de personnes ont un problème thyroïdien. Nombreux sont ceux qui ont dû connaître un long parcours de mal-être avant que l’on leur diagnostique cette maladie. La thyroïde est une glande qui assure le bien-être de nos fonctions vitales, et son dysfonctionnement entraîne de nombreuses complications. La maladie nécessite un suivi médical sérieux et est généralement traitée avec un médicament appelé le Lévothyrox.
Une association de défense existe pour ceux qui désirent suivre l’activité ou connaître l’avancement des travaux entrepris.
Contact : Association française des malades de la thyroïde, BP 1 82700 Bourret.



Repris de l'article de la nouvelle république :
Comments